L'actualité de la santé

Toutes les actualités de la santé en un click

Vaccin Novavax NVX-CoV2373 : un nouveau venu sur le podium ?

Auteur : Stéphane KORSIA-MEFFRE
Date de publication : 11/02/2021
Santé Publique

blabla
Le 2 février 2021, le laboratoire Novavax a publié les résultats préliminaires de deux essais cliniques évaluant son vaccin NVX-CoV2373 contre la COVID-19 : une étude de phase 3, menée au Royaume-Uni, et une étude de phase 2, menée en Afrique du Sud. Ce vaccin repose sur une conception innovante : des protéines S plantées dans des nanotubules et associées à un adjuvant original.

Très immunogène, ce vaccin a réussi, chez les macaques, à obtenir ce qu’aucun vaccin contre la COVID-19 n’avait obtenu jusque-là : une immunité stérilisante, sans traces de virus dans les voies respiratoires après infection expérimentale. De plus, des résultats antérieurs portant sur les effets de son adjuvant laissaient espérer une immunité capable de s’adapter aux variations virales, une propriété essentielle en ces temps de variants émergents.

Les résultats de ces essais sont en demi-teinte : un bon taux de protection contre le variant « historique » (95,6 %) et le variant « britannique » (85,6 %), mais une moins bonne performance contre le variant « sud-africain » : 60,1 % chez les patients séronégatifs pour le VIH/sida ; 49,4 % dans une population comportant 5,6 % de patients VIH+. Quoiqu’un peu décevant, un taux de protection de 60 % reste néanmoins au-dessus des exigences des agences de régulation sanitaire.

Par ailleurs, l’étude de phase 2b menée en Afrique du Sud a permis de montrer que les personnes ayant des anticorps contre le variant « historique » de SARS-CoV-2 ont le même risque de réinfection avec le variant « sud-africain » que celles n’ayant jamais développé de COVID-19 par le passé.

Un autre essai de phase 3, plus vaste que celui mené au Royaume-Uni, est en cours aux États-Unis et au Mexique. Enfin, Novavax a annoncé avoir commencé à développer une nouvelle version de son vaccin incluant les protéines S des variants émergents (en particulier « sud-africain » et « brésilien »), qui fera l’objet d’une étude clinique démarrant au printemps.

Informations complémetaires non disponibles

Source : ©Vidal 2019