L'actualité de la santé

Toutes les actualités de la santé en un click

COVID-19 : les effets indésirables signalés après 3 semaines de vaccination en France

Auteur : David PAITRAUD
Date de publication : 19/01/2021
Santé Publique

EDIT du 20 janvier 2021 : dans le cadre du dispositif de surveillance en temps réel mis en place par l'ANSM et le réseau des CRPV, de nouvelles données intermédiaires de pharmacovigilance relatives au vaccin COMIRNATY ont été publiées le 19 janvier à 20h00. Au total, 139 cas d'effets indésirables ont été rapportés depuis le début de la campagne vaccinale en France, dont une vingtaine de cas graves. Cinq décès de personnes résidant en EHPAD ou résidence vieillesse ont été signalés, sans lien établi de causalité avec le vaccin. /Fin EDIT 

Pour la troisième semaine consécutive, l'ANSM* a publié un état des lieux des effets indésirables rapportés en France chez les patients vaccinés avec le vaccin contre la COVID-19 COMIRNATY (Pfizer BioNTech). 

Au total, 6 effets indésirables (EI) graves ont été enregistrés en troisième semaine de vaccination, et une trentaine d'effets indésirables non graves.

En nombre supérieur par rapport aux deux premiers bilans, l'augmentation de ces signalements d'EI est à mettre en regard avec l'augmentation du nombre de personnes vaccinées (près de 250 000 au cours de la semaine du 11 au 17 janvier contre 80 000 la semaine précédente). 
Les données en provenance de l'étranger ont également été analysées, notamment l'évaluation du risque de paralysie faciale. 

L'ANSM a annoncé une évolution du dispositif d'information sur le suivi du profil de sécurité des vaccins COVID-19 par la mise en place dès la semaine 4 d'un rapport hebdomadaire.

*Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé

Informations complémetaires non disponibles

Source : ©Vidal 2019